Crédit carbone : Comprendre les marchés du carbone

credit carbone

Comme l’air que nous respirons, le changement climatique est une réalité indéniable qui affecte notre planète. Le réchauffement global, l’acidification des océans, la fonte des glaces polaires, tout cela est lié à nos émissions de gaz à effet de serre. Pourtant, il existe des solutions pour pallier cette problématique. L’une d’entre elles est la compensation carbone.

Comprendre les quotas carbone

Définition et fonctionnement des quotas carbone

Un crédit carbone équivaut à une tonne de dioxyde de carbone (CO2) ou à une quantité équivalente d’autres gaz à effet de serre. Les entreprises et les pays qui produisent moins d’émissions que leur quota sont autorisés à vendre leurs crédits excédentaires à ceux qui dépassent leur quota. C’est ce qu’on appelle le marché du carbone.

Le fonctionnement du crédit carbone repose sur le principe du “cap and trade”. Les gouvernements fixent un “plafond”, c’est-à-dire la quantité maximale de gaz à effet de serre que les entreprises sont autorisées à émettre. Les entreprises qui réussissent à réduire leurs émissions au-dessous de ce plafond peuvent vendre leurs crédits excédentaires sur le marché du carbone. Cela crée une incitation financière pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et favorise l’innovation technologique.

Les avantages des quotas carbone

Le système de crédit carbone offre un moyen efficace de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Il permet de quantifier les émissions de CO2 et de les transformer en coûts financiers, créant ainsi une incitation à la réduction. Les entreprises qui réduisent leurs émissions peuvent vendre leurs crédits excédentaires pour réaliser un profit, ce qui encourage l’innovation et l’efficacité.

De plus, les quotas carbone privilégient le développement des énergies renouvelables. En effet, les projets qui produisent de l’électricité à partir de sources renouvelables génèrent moins d’émissions de CO2 et peuvent donc vendre des crédits carbone. Cela peut aider à rendre ces projets plus rentables et à accélérer la transition vers une économie à faible émission de carbone.

Critique et controverses autour des quotas carbone

Malgré ses avantages, le système de crédit carbone a aussi ses détracteurs. Certains critiquent le fait qu’il permet aux entreprises de “payer pour polluer”. Ils soutiennent que cela peut retarder la transition vers une économie plus verte en permettant aux entreprises de continuer à émettre des gaz à effet de serre tant qu’elles peuvent acheter des crédits carbone.

De plus, il existe des préoccupations concernant l’efficacité du système de crédit carbone. Certaines études suggèrent que les réductions d’émissions obtenues grâce au système de crédit carbone pourraient être inférieures à ce qui est rapporté. Cela est dû à des problèmes tels que le “déplacement de carbone”, où les réductions d’émissions dans un endroit entraînent une augmentation des émissions ailleurs.

Besoin de mesurer votre bilan carbone de votre entreprise ou votre produit ?

Rencontrez un ingénieur expert !

La compensation carbone

Principe de la compensation carbone

La compensation carbone est un mécanisme qui permet aux entreprises et aux individus de compenser leurs émissions de gaz à effet de serre en finançant des projets qui réduisent les émissions de CO2. Ces projets peuvent inclure des solutions fondées sur la nature (foret, agriculture et autres) ou grâces aux nouvelles technologies (produits biobased, énergies renouvelables).

Le principe de la compensation carbone repose sur l’idée que les émissions de gaz à effet de serre ont le même impact sur le climat, peu importe où elles sont produites.

Par conséquent, réduire les émissions dans un endroit peut compenser les émissions produites ailleurs. Cependant, pour que la compensation carbone soit efficace, il est essentiel que les projets financés entraînent une réduction réelle et permanente des émissions.

Exemples de projets de compensation carbone

Il existe un large éventail de projets de compensation carbone. Certains projets se concentrent sur la séquestration du carbone, c’est-à-dire l’absorption du CO2 de l’atmosphère et son stockage à long terme. Ces projets peuvent inclure la reforestation, la restauration des tourbières ou la gestion durable des forêts.

D’autres projets de compensation carbone visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre en remplaçant les technologies à forte émission de carbone par des alternatives plus propres. Cela peut inclure le développement d’énergies renouvelables comme l’énergie solaire ou éolienne, l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments ou la promotion de l’agriculture durable.

2.3 Comment évaluer et acheter des crédits carbone ?

Il est important de choisir soigneusement les projets de compensation carbone pour s’assurer qu’ils entraînent une réduction réelle et durable des émissions. Il existe plusieurs normes et certifications qui peuvent aider à évaluer la qualité des projets de compensation carbone, comme le Gold Standard, le Verified Carbon Standard et surtout le Label Bas Carbone en France.

Pour acheter des crédits carbone, vous pouvez vous adresser directement à un fournisseur de compensation carbone ou passer par une plateforme en ligne. Il est recommandé de choisir un fournisseur qui est transparent sur le type de projets qu’il finance et qui fournit des rapports réguliers sur les réductions d’émissions obtenues.

Releaf Carbon construit des portefeuilles de crédit carbone de qualité. Contactez-nous si vous avez des besoins de contribution.

Séquestration carbone

Comprendre la séquestration du carbone

La séquestration du carbone est un processus naturel ou artificiel par lequel le CO2 est capturé de l’atmosphère et stocké à long terme. Cela peut se faire par des moyens naturels, comme la photosynthèse des plantes, ou par des moyens technologiques, comme la capture et le stockage du carbone (CSC).

La séquestration du carbone joue un rôle crucial dans la lutte contre le changement climatique. Elle permet de réduire la concentration de CO2 dans l’atmosphère, ce qui aide à limiter le réchauffement global. Cependant, la séquestration du carbone n’est pas une solution miracle et doit être combinée avec des efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Prix des crédits carbone

Le prix des crédits carbone varie en fonction du marché. Il est déterminé par l’offre et la demande de crédits carbone, ainsi que par les politiques gouvernementales en matière de changement climatique. En 2023, le prix moyen d’un crédit carbone sur le marché européen est d’environ 50 euros.

Cependant, il est important de noter que le prix des crédits carbone ne reflète pas nécessairement le coût réel du changement climatique. De nombreux experts estiment que le prix des crédits carbone devrait être plus élevé pour refléter le coût social du carbone, c’est-à-dire le coût économique des dommages causés par le changement climatique.

Alors que nous naviguons dans les eaux tumultueuses du changement climatique, le crédit carbone et la compensation carbone sont des outils précieux pour nous aider à atteindre nos objectifs de réduction des émissions. Cependant, ils doivent être utilisés de manière responsable et transparente pour garantir qu’ils contribuent réellement à la lutte contre le changement climatique. Plus que jamais, nous devons agir avec sagesse et détermination pour préserver notre planète pour les générations futures.

Vous voulez acheter des crédits carbone ?

Releaf Carbon est expert sur ce sujet. Nous construisons des portefeuilles de projet de séquestration carbone en prenant en compte tous les risques possible que les projets ne se réalisent pas. Prenez rendez-vous avec nos experts pour vous faire accompagner dans votre démarche.

Contactez nous !

Besoin de mesurer votre bilan carbone de votre entreprise ou votre produit ?

Rencontrez un ingénieur expert !